Inscription  |  Connexion  | 
Sessions
Cette formation n'est pas planifiée.
Pour qui ?

Public

    • Cette formation s'adresse aux opérateurs extérieurs expérimentés, opérateurs-tableau, consolistes, chefs de quart, contremaîtres des unités d'hydrotraitement des raffineries.
    • Elle s'adresse également au personnel des raffineries, des centres de recherche, des sièges de compagnies pétrolières concernés à des titres divers par le fonctionnement de ce type d'unité.

Niveau

  • Perfectionnement
  • Cette formation apporte un perfectionnement technique relatif au fonctionnement, à l'exploitation et à l'optimisation des unités d'hydrotraitements.
Objectifs
  • À l’issue de la formation, les participants seront en mesure de :
  • citer les caractéristiques des transformations chimiques et les domaines d'application de ces procédés,
  • expliquer le mode d'action des catalyseurs, les exigences opératoires liées à leur mise en œuvre,
  • intégrer l'influence des variables opératoires pour évaluer les performances des unités de désulfuration des gazoles, kérosène et essence,
  • appliquer la logique de protection de l'unité face à un incident,
  • détailler les opérations particulières intervenant dans les phases de démarrage et de régénération ou de manutention des catalyseurs.
Programme

ORIGINE & QUALITÉ DES COUPES À TRAITER

0,25 jour

  • Inconvénients liés aux impuretés (soufre, oxygène, azote et métaux) et aux hydrocarbures insaturés.
  • Spécification des produits commerciaux et exigence de qualité des charges de certains procédés.
  • Teneur en impuretés et en insaturés des coupes issues du fractionnement du pétrole brut et des procédés de craquage.
  • Nature et origine des composés les plus réfractaires.

TRANSFORMATIONS CHIMIQUES

0,5 jour

  • Élimination des impuretés : transformation des composés soufrés, azotés, oxygénés et des métaux.
  • Hydrogénation des insaturés dioléfiniques, oléfiniques, ou aromatiques.
  • Réactions secondaires : hydrocraquage, formation de gommes, cokage, réversion.
  • Caractéristiques de ces réactions : consommation d'hydrogène, effet thermique, vitesse.
  • Effet des paramètres d'opération (température, pression partielle d'hydrogène, temps de séjour) sur l'avancement des réactions et sur les performances du procédé.

CATALYSEURS

0,5 jour

  • Rôle des catalyseurs et mode d'action.
  • Sélectivité des différentes phases actives en fonction des charges à traiter, rôle du support.
  • Propriétés catalytiques, physiques et mécaniques.
  • Agencement des différents lits d'un catalyseur d'HDS (catalyseurs et inertes) et chargement dense.
  • Présulfurisation des catalyseurs : rôle, différentes méthodes.
  • Sensibilité aux poisons. Vieillissement. Régénération : procédure et rôle de chaque étape.

ÉTUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE UNITÉ : HYDRODÉSULFURATION PROFONDE DE GAZOLE

1,25 jours

  • Schéma de l'unité :
  • Circuits : réaction, séparation des effluents, recyclage, fractionnement.
  • Rôle des principales régulations et analyseurs.
  • Une visite virtuelle de raffinerie en réalité augmentée permettra d’appréhender la réalité du terrain et de mieux se rendre compte de la taille de l’unité et des équipements présentés.
  • Analyse des conditions de fonctionnement :
  • Conditions opératoires : températures, pressions, débits, composition des flux.
  • Bilan matière. Bilan soufre. Consommation d'hydrogène.
  • Définition et signification des variables d'opération : température moyenne et profil, taux de quench, taux de recyclage, pression partielle d'hydrogène, débit de charge et vitesse spatiale, taux de charge craquée.
  • Équipements : réacteurs, métallurgie, corrosion, analyseurs.

APPLICATIONS INDUSTRIELLES DES HYDROTRAITEMENTS

0,25 jour

  • Pour chacun des procédés présentés, les différents schémas possibles, les conditions opératoires et les performances des unités sont comparées.
  • Traitement des coupes légères de distillation. Traitement des essences de pyrolyse (vapocraquage).
  • Traitement des essences de craquage catalytique, Prime G, Prime G+. Hydroisomération des coupes C4 de craquage catalytique.
  • Traitement des distillats moyens (kérosène et gazoles).
  • Désulfuration des distillats sous vide. Désulfuration et démétallisation des résidus.
  • Procédés de production et de purification d'hydrogène.

CONDUITE DES UNITÉS

0,75 jour

  • Influence des variables d'opération : débit de charge, température, pression, débit de quench, taux de recyclage, pureté de l'hydrogène.
  • Paramètres sensibles en désulfuration profonde. Notion de temps de réponse du procédé à des changements de paramètres opératoires.
  • Effets de la nature de la charge : volatilité, composition, teneur en soufre, en azote, en insaturés et coupes craquées.
  • Optimisation de l'opération et adaptation des conditions opératoires au bilan hydrogène de la raffinerie.
  • Aspects sécurité, hygiène et protection de l'environnement en exploitation.
  • Plusieurs de ces variables d’opération sont illustrées par des manipulations avec une unité virtuelle sur simulateur dynamique.

MARCHES DÉGRADÉES - INCIDENTS

0,5 jour

  • Incidents de fonctionnement : charge trop réactive (riche en composés craqués et aromatiques), mauvais contrôle de l'exothermicité de la réaction, montée en soufre en sortie, couleur de produit off-spec…
  • Marches dégradées : arrêt du compresseur d'appoint ou de recycle, de la pompe de charge, défaut d'air instrument, de vapeur ou du système de refroidissement, corrosion à l'hydrosulfure d'ammonium (NH4SH), augmentation de la ∆P dans les réacteurs, causes principales de corrosion.
Pédagogie
  • La pédagogie est active et participative, elle intègre des applications et des études de cas traitées en groupes, basées sur des situations rencontrées en marche normale ou dégradée de l'unité étudiée.
  • L’utilisation d’un simulateur dynamique pour visualiser l’effet des changements de conditions opératoires peut être utilisé dans le cadre de cette formation.
  • L’utilisation de photos et vidéos 2D/3D permet d’appréhender la dimension des équipements et de l’unité présentée.
  • L'intervention possible d'un exploitant de ce type d'unités, le dernier jour, complète la formation par un retour d'expériences sur des situations vécues.